Texte de Christiane Laforge

lu à la présentation de Michel Tremblay

au Gala de l'Ordre du Bleuet, le 18 juin 2011


Né à Chicoutimi en 1953, Michel Tremblay grandit sous l’objectif omniprésent du Super 8 de son père. Sa fascination pour cet appareil magique, ainsi que pour le travail des Ellefsen, Bégin et Sabourin, suffit à l’orienter vers des études cinématographiques à l’Université Laval de Québec, puis à l’Université Queen de Kingston, Ontario.


Grand fan des magazines Life, Paris Match, National Géographic, la photographie accapare de plus en plus son champ de vision. Il envisage une carrière de photographe de presse, à l’instar de ces chasseurs d’images qu’il admire, capables de saisir la scène relatant un drame ou un bonheur dans toute son intensité. Polyvalent, Michel a travaillé en photographie de spectacles (Roch Voisine, La Bottine souriante, Stéphane Rousseau, Festival de Jazz Saguenay), d'expositions (Photograffiti, Phot'eau : exposition qui circule depuis 2003 dans le réseau des bibliothèques régionales) et d'évènements spéciaux (Le tour Cycliste du Saguenay–Lac-Saint-Jean, la coupe du monde de télémark, Sélection olympique patinage de vitesse, Duo Challenge Saguenay, Final Raid World Championship 2006).

Photographe pigiste pour différents médias – la Presse canadienne et publications du Groupe Gesca dont Le Quotidien – il se transforme en aubergiste, avec Line Fortin, sa compagne et supporteur indéfectible de ses tribulations, opérant le Gîte de la promenade sur les bords de la rivière Saguenay. Un complément logique pour ce « provocateur » d’évènements qui croit en l’importance d’aller à la rencontre des autres. Philosophie qu’il applique dans ses réalisations où son art médiatique zoome le patrimoine géographique pour en capter les beautés et les personnes, ses sujets favoris, dans le but d’un partage réciproque entre gens du pays et photographes amis.

Leader malgré lui, Michel Tremblay a réussi à rassembler une soixantaine de ses confrères pour des réalisations collectives, livres et expositions. Fondateur et concepteur de Photo zoom sur…, événement nomade où chaque édition devient un lieu de création, d’échanges et de communication, il sauvegarde, depuis 2003, des portraits de L’Anse-Saint-Jean, Petit-Saguenay (prix Coup de cœur, des Grands prix du tourisme du Saguenay–Lac-Saint-Jean), de Roberval, Mashteuiatsh et Saint-Élie-de-Caxton (safari-photo inspiré des contes de Fred Pellerin). En 2008, les réalisations de Zoom sur… ont été présentées à Québec dans le cadre du 400e de la Capitale-Nationale, en collaboration avec le Musée de la civilisation.

Fondateur et président du Groupe Photo Média International, avec Jeannot Lévesque et Alain Dumas, lequel après trois ans, a cédé sa place à Éric Côté, Michel est devenu éditeur. Groupe Photo Médias a publié deux albums photographiques, Zoom sur… Roberval/Mashteuiatsh et Zoom sur… Saint-Élie-de-Caxton, offrant au collectif de photographes participants une tribune de prestige. Pour 2012, il cible l’hiver dans les villages du Bas-Saguenay. Pour 2013, le 175e de la région l’inspire au plus haut point.

Homme d’action, Michel Tremblay ne palabre pas. Il convainc. Et réussit ce coup d’éclat : faire entrer la photographie de presse dans un musée. Avec l’appui enthousiaste du directeur général Jacques Fortin, le Premier festival canadien dédié au photojournalisme, Zoom Photo Festival, s’inscrit au programme de la Pulperie de Chicoutimi pour trois ans. Plus de 20 000 personnes ont visité les treize expositions de grande qualité, disséminées dans des endroits stratégiques du Saguenay, dont l’internationale Anthropographia, et le World Press Photo, exposition prestigieuse de ses lauréats, présentée en Amérique du Nord dans seulement quatre autres villes : Montréal, Ottawa, Toronto et New York. La participation des réputés Jacques Nadeau, Éric Côté, François Pesant et du fondateur du célèbre festival de Perpignan Jean-François Leroy, la popularité inespérée des ateliers proposés et l’intérêt suscité à l’étranger par Zoom Photo Festival/Saguenay, meeting international de photojournalisme justifient le titre de Personnalité du mois de novembre 2010 des médias Le Quotidien/Radio-Canada aux artisans de cet événement majeur.

« Ce festival, explique Michel, c’est mon rêve et celui d’amis qui, comme moi, ont cette passion de la photographie et des photographes. C’est le désir partagé de rencontres internationales. Le plaisir de tisser des liens avec ceux et celles qui parcourent le monde, pour raconter en images les réalités quotidiennes que subissent les hommes et les femmes, souvent impuissants face à leurs semblables et aussi aux forces de la nature. C’est la volonté de diffuser leur travail, de faire en sorte que l’on parle d’eux afin qu’ils ne cessent de révéler les situations inacceptables pour qu’elles ne tombent pas dans l’oubli. »


Le 18 juin 2011

Michel Tremblay


Contributeur exceptionnel du patrimoine photojournalistique et

maître d’œuvre du Zoom Photo Festival/ Saguenay


fut reçu membre de L’Ordre du Bleuet


***

mercredi 24 août 2011

Michel Tremblay sur vidéo au Gala 2011

Quelques minutes pour se souvenir d'un grand moment

Gala 2011 de l'Ordre du Bleuet
Michel Tremblay
© Société de l’Ordre du Bleuet et Ariel Laforge